Portfolio #OnATesté
Temps de lecture : 00'00''
20 janvier 2020

PlayPlay, la plateforme de création vidéo accessible à tous

Thibaut Machet a conçu PlayPlay, une plateforme pour faciliter le montage vidéo. Maddyness a pu tester la solution en conditions réelles.

La vidéo a le vent en poupe. Très utilisée par les médias, elle se démocratise aussi chez les corporates. Cependant, elle représente souvent un coût élevé pour une entreprise. Une problématique sur laquelle s’est appuyé Thibaut Machet en mars 2017 pour créer PlayPlay,  une plateforme de création de vidéos en quelques minutes, le tout sans aucune compétence en montage vidéo requise, pour imaginer des contenus à l’infini. Interview, vidéos à la « Brut », format carré, vertical… Les modèles sont nombreux pour que chacun trouve chaussure à son pied. 

Une offre qui a déjà séduit plusieurs grands comptes, à l’image d’Orange, du Crédit Agricole ou encore de France Télévisions, et que Maddyness a pu tester pendant deux mois. Retour d’expérience. 

Une interface facile à prendre en main….

Ce qui marque dès la première utilisation de PlayPlay, c’est la simplicité d’utilisation de la solution. Tout est intuitif, à commencer par le choix du template, et ce malgré la diversité des formats proposés : long news, classic top, format citation, interview, teasing de podcast etc.

Pour mieux s’y retrouver, PlayPlay permet à ses utilisateurs de sélectionner leur template en fonction de l’utilisation qu’ils souhaitent faire de leur vidéo (corporate, social media, événements…). Dès lors que l’utilisateur choisit son masque, il accède à une page d’édition. À droite, la librairie médias et les paramètres sont accessibles. La dernière fonctionnalité permet de personnaliser au maximum la vidéo avec le logo d’une entreprise, les couleurs, la typographie, les filtres, la vitesse et la musique. La librairie médias permet d’uploader son propre contenu mais aussi d’avoir le choix entre différentes images et vidéos en stock disponibles sur différents espaces libres de droits. 

L’utilisateur doit glisser et déposer son contenu sur la gauche – dans la zone d’édition, pour créer une animation et superposer son texte. Il est possible de prévisualiser en amont écran par écran avant de générer la vidéo finalisée. Au moment où l’utilisateur génère la vidéo, il peut la télécharger directement, partager le lien à ses collègues ou créer une copie. 

… pour un rendu de qualité

Seconde surprise, une fois la vidéo créée : La qualité du rendu est au rendez-vous (ce qui n’est pas toujours le cas avec les solutions clé en main disponibles sur internet). La jeune pousse met en effet un point d’honneur à intégrer à sa solution les dernières tendances design afin de permettre à ses utilisateurs d’obtenir toujours un résultat des plus professionnels. 

PlayPlay propose également à ses utilisateurs de les accompagner au maximum en direct dans la création de leurs vidéos, mais aussi grâce à des webinars, afin de faciliter la prise en main. En suivant le compte Twitter et le hashtag #PlayPlayOfTheWeek, les abonnés peuvent profiter d’une dose d’inspiration régulière pour imaginer de nouveaux contenus. 

Seul bémol relevé par la rédaction : l’outil a encore quelques limites, notamment sur le découpage de l’audio. Cependant, PlayPlay se renouvelle constamment en templates et autres fonctionnalités grâce aux suggestions de ses clients. Parmi les fonctionnalités qui rejoindront bientôt l’offre de PlayPlay : la possibilité de faciliter le sous-titrage des interviews avec l’intégration du timecode et que le script de l’interview se fasse automatiquement en intégrant un mp4.