Décryptage #MaddyMoney
Temps de lecture : 00'00''
6 décembre 2019

Quinzième semaine de l’année à plus de 100 millions d’euros

Chaque semaine, Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s’écouler. Cette semaine, 15 opérations ont permis aux startups françaises de lever 121 millions d’euros.

Montant
121
Nombre d’opérations
15
Tous les vendredis, l'actu financière des startups dans votre boîte mail

Toujours plus fort, toujours plus haut, toujours plus loin ! Les startups françaises repoussent les limites  avec une quinzième semaine qui dépasse les 100 millions d’euros, contre douze sur l’ensemble de l’année dernière. Les quinze opérations recensées cette semaine ont ainsi totalisé 121 millions d’euros – une fois n’est pas coutume, le compte est rond. Trois levées de fonds au-delà des 10 millions d’euros ont évidemment dopé l’addition mais celle-ci a également bénéficié de l’atonie de l’amorçage : seuls deux tours de table égaux ou inférieurs à 1 million d’euros ont été recensés. De quoi faire bondir la médiane à 2,75 millions d’euros, bien au-delà de son niveau habituel de 2 millions. La moyenne, quant à elle, s’envole logiquement à 8,6 millions.

Imcheck Therapeutics signe l’opération la plus importante de la semaine, avec un tour de table de 48 millions d’euros réalisé auprès de Pfizer Ventures, Bpifrance, Idinvest, Wellington Partners, Agent Capital et Alexandria Venture Investments. La startup, qui développe des solutions thérapeutiques pour soigner le cancer et les maladies auto-immunes, pourra ainsi financer la première phase de l’essai clinique de son anticorps ICT01 mais aussi, en parallèle, intensifier sa recherche et développement sur d’autres anticorps.

Et de deux pour les technologies médicales puisque la deuxième place est occupée par Diabeloop, Medtech grenobloise qui développe un dispositif assimilé à un pancréas artificiel. Ce deuxième tour de table, après un premier bouclé en 2017, doit permettre d’accélérer le déploiement à l’international du système de délivrance automatisée d’insuline (DBLG1) de la startup mais aussi financer des études cliniques ciblant les adolescents ou les patients atteints de diabète hautement instable.

Enfin, le spécialiste en cybersécurité GitGuardian s’impose lui aussi sur le podium grâce à une opération à 11 millions d’euros, réalisée avec Balderton Capital et plusieurs business angels. Des moyens qui permettront à la jeune pousse de se projeter aux États-Unis, où elle souhaite ouvrir un bureau. Lire l’article

Les technologies médicales ont écrasé la concurrence cette semaine aussi bien en volume (quatre levées, deux en Biotech et deux en Medtech) qu’en valeur (85 millions d’euros rassemblés, soit 70% du montant total). Toulouse s’illustre côté géographique avec deux opérations (Louis et Cell-Easy).

Autres actualités financières

50 millions de dollars pour Ogury. Fondée par des Français, l’entreprise anglaise Ogury vient de boucler un tour de financement de 50 millions de dollars auprès d’Idinvest. Cet investissement vise à accélérer la croissance des activités de la startup Adtech sur des marchés clés en Europe, aux États-Unis et en Asie. Ogury met en avant le choix et le consentement du consommateur, afin de démocratiser le marketing numérique. Une approche payante puisque la startup se dit rentable depuis sa première année d’existence.

La France compte une nouvelle licorne avec Dataiku. Jackpot pour la startup qui, par le biais d’une opération financière, entre dans le club de moins en moins restreint des licornes françaises. CapitalG, le fonds growth d’Alphabet (Google), a pris une participation au capital de la jeune pousse en rachetant une petite fraction des parts du fonds Serena. Un cashout partiel qui valorise l’entreprise à 1,4 milliard de dollars. Lire l’article

Pops séduit Snapchat. La startup Pops signe un partenariat avec le géant de la communication Snap pour intégrer sa solution dans son application Snapchat. En plein développement de ses lunettes connectées Spectacles 3, l’Américain s’appuiera sur le Français pour permettre à ses utilisateurs d’imprimer des clichés pris avec celles-ci. Lire l’article

Perfect Memory passe dans le giron d’Implid. Le groupe Implid met la main sur Perfect Memory, qui développe une plateforme logicielle d’analyse sémantique appliquée au big data. Une aubaine pour le groupe qui agrège expertise comptable, gestion sociale, conseil juridique ou encore recrutement, et bénéficie ainsi des dix ans de R&D de la jeune pousse.

Neolink tombe dans l’escarcelle de Berger-Levrault. L’éditeur de logiciels Berger-Levrault rachète la startup Neolink, qui a développé un outil de création de plateforme communautaire, collaborative, participative et affinitaire. « Cette acquisition va nous permettre de proposer à l’ensemble de nos clients des plateformes numériques résolument tournées vers la mise en réseau d’acteurs et de communautés, ouvertes au partage de ressources et favorisant l’émergence de solutions aux problématiques citoyennes« , a commenté Pierre-Marie Lehucher, PDG du groupe, auprès de nos confrères de La Nouvelle République.

Younited Credit lance son offre B2B. Le spécialiste du crédit en ligne Younited Credit se lance dans le B2B avec Younited Business Solutions. Cette offre s’adresse à des banques, assureurs, opérateurs de téléphonie mobile, sites marchands ou encore prestataires de services de paiement et leur permet de proposer des solutions de financement sur-mesure et numériques à leurs clients.