Décryptage #MaddyMoney
Temps de lecture : 00'00''
29 novembre 2019

Semaine en demi-teinte pour les startups françaises, 63 millions d’euros levés

Chaque semaine, Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s’écouler. Cette semaine, 18 opérations ont permis aux startups françaises de lever plus de 63 millions d’euros.

Montant
63,15
Nombre d’opérations
18
Tous les vendredis, l'actu financière des startups dans votre boîte mail

C’est une semaine confuse qui s’achève pour l’écosystème tricolore. Avec 63,15 millions d’euros rassemblés, les startups françaises ont fait moins bien que ces deux dernières semaines, sans que leur performance soit catastrophique pour autant. Néanmoins, avec 18 opérations, on aurait pu s’attendre à un total plus leste. Mais c’est dû à une sur-représentation des levées d’un million ou moins : sept sur dix-huit, sans compter les deux opérations dont le montant n’a pas été révélé. Alors que seules deux levées ont dépassé les dix millions d’euros… Cet antagonisme est d’ailleurs souligné par la différence entre la médiane (2 millions d’euros) et la moyenne, près de deux fois supérieure (3,9 millions).

Carton plein pour Proviridis, qui a levé 19 millions d’euros auprès de Demeter et la Banque des Territoires pour développer la mise en place d’infrastructures innovantes de distribution de carburants propres permettant de répondre aux enjeux environnementaux et aux contraintes économiques des consommateurs.

Derrière, la jeune plateforme de tourisme à bas coûts Leavy engrange 14 millions de dollars, soit plus de 12 millions d’euros, grâce à Prime Ventures. Dédiée aux jeunes de 18 à 34 ans, elle leur permet de voyager chez les autres hôtes de la communauté pendant que la plateforme s’occupe de louer leur logement à des membres de cette même communauté.

Enfin la plateforme de datavisualisation Toucan Toco boucle une opération de 8 millions d’euros, complétée par 4 millions d’euros de dettes pour un montant total de 12 millions d’euros. Une belle première levée pour cette startup jusque-là autofinancée. Lire la suite dans l’article

Difficile de dégager un secteur plus prépondérant qu’un autre cette semaine… Nombreux sont ceux à être représentés. C’est plutôt l’absence des Medtech et la faible teneur en Biotech que l’on peut retenir : ce n’est pas si souvent que cela arrive ! Côté géographie, la région Auvergne-Rhône-Alpes est grande gagnante, avec trois opérations : Alpinov X à Grenoble et Vetbiobank et Finalgo à Lyon.

311,46 millions d’euros levés en novembre

Semaine contrastée qui clôt un tout petit mois de novembre… Avec 311,46 millions d’euros levés, les startups françaises signent leur moins bonne performance annuelle si l’on exclut les deux mois d’été (juillet-août). La moisson est comparable à celle de janvier (311,785 millions), pour le même nombre d’opérations : 56. Là aussi, un bien maigre bilan, la médiane annuelle s’établissant à 61 opérations. Seul le mois d’avril avait été pire, avec 54 levées, même juillet avait été plus dynamique (61 tours de table).

Parmi les secteurs, la Medtech prend le large en valeur avec 78 millions d’euros levés grâce à quatre opérations, devant la Legaltech (37 millions) et les Biotech (35,1 millions). Notons aussi la belle performance des Greentechs (31 millions). En volume, c’est la Fintech qui s’envole, avec 8 opérations, devant la Foodtech (7) et les RH (6).

Autres actualités financières

Agripower réussit son entrée en Bourse. Créé en 2012, Agripower – un intégrateur de solutions de méthanisation, notamment en milieu agricole – a réussi avec brio son introduction en Bourse, le 22 novembre. La société a levé 6,75 millions d’euros par ce biais. Une opération qui lui permettra d’accélérer sa stratégie de croissance, en finançant notamment le renforcement des équipes commerciales et techniques ainsi que l’extension de l’offre.

Consolidation dans les blanchisseries. La startup Wast a annoncé avoir racheté Zipjet – qui avait lui-même racheté Cleanio il y a deux ans – pour un montant non précisé. Le rachat sera effectif à partir du 9 décembre. « Le but de la fusion entre ces deux services en ligne de pressing est d’allier les ressources et les compétences de chacun d’entre eux pour faciliter la vie des français et être ainsi encore plus performant« , ont indiqué les deux entreprises.

Golden Bees tombe dans l’escarcelle du Figaro. La startup Golden Bees, créée en 2015, est rachetée par Figaro Classified, la filiale marketing du groupe Figaro. L’entreprise automatise et optimise la publication d’annonces d’emplois et de campagnes de recrutement grâce à de la publicité ciblée en ligne, sur les réseaux sociaux, les moteurs de recherche et les agrégateurs.

Adakazam se rapproche de M19. La startup Adakazam, spécialiste de la publicité sur Amazon, fusionne avec M19, qui optimise la visibilité de ses clients sur les différents grands sites de retail. Cette opération a pour but « de proposer le meilleur SaaS permettant aux marques d’optimiser automatiquement leur achat media sur les plus grandes plateformes e-commerce mondiales, telles qu’Amazon ou Alibaba« , expliquent les deux sociétés.

PayPlug noue un partenariat avec la banque Oney. La solution de paiement en ligne pour les PME PayPlug a réussi à convaincre la banque Oney de s’allier. Les deux entreprises offrent désormais la possibilité à leurs clients de proposer le paiement garanti en trois ou quatre fois par carte bancaire. De quoi doper le taux de conversion mais aussi du panier moyen des marchands en ligne.

October rafle 100 millions d’euros destinés à de futurs projets. La plateforme de prêt October (ex-Lendix) a annoncé un nouvel engagement de 100 millions d’euros du Fonds Européen d’Investissement et de plusieurs autres investisseurs parmi lesquels CNP Assurances, Bpifrance et Zencap. L’objectif : permettre le financement des PME européennes de tous secteurs, à l’aide de nouveaux prêts allant de 30 000 à 5 millions d’euros. Lire l’article

La plateforme ClubFunding dépasse les 100 millions d’euros prêtés. Ka-ching ! La plateforme de prêt aux professionnels ClubFunding a annoncé avoir dépassé les 100 millions d’euros prêtés depuis sa création en 2015. Ce sont plus de 160 projets qui ont été financés jusque-là, dont 65 opérations qui ont déjà été remboursées et un joli taux de défaut de 0%.