Décryptage #MaddyMoney
Temps de lecture : 00'00''
25 octobre 2019

Les startups françaises commencent à hiberner et lèvent 46,6 millions d’euros

Chaque semaine, Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s’écouler. Cette semaine, 14 opérations ont permis aux startups françaises de lever plus de 46 millions d’euros.

Montant
46,6
Nombre d’opérations
14
Tous les vendredis, l'actu financière des startups françaises, directement dans votre boite mail !

 

Les startups se sont enrhumées en ce début d’automne. Alors que les compteurs s’affolaient la semaine dernière, avec 177 millions d’euros levés (notamment grâce à la méga levée de 100 millions d’euros d’Algolia), ils sont revenus à un niveau correct, qui ne déchainera toutefois pas les passions.

46,6 millions d’euros ont ainsi été amassés par les startups françaises cette semaine en une quinzaine d’opérations. Plus grosse levée de la semaine, celle de MadBox, un studio de jeux spécialisé dans le gaming mobile qui a levé 15 millions d’euros auprès d’Alven. Avec la levée de Nicecactus, qui a sécurisé 5 millions d’euros auprès d’investisseurs privés pour son programme d’accompagnement de joueurs esport amateurs et semi-pro, le secteur du divertissement tient la dragée haute cette semaine.

Côté secteur, celui qui n’a pas à rougir est celui de la Proptech avec les levées d’ID&AL groupe qui a levé 11 millions d’euros pour tripler sa production de logements d’ici 2023 et  celle d’IBAT, pépite toulousaine qui a levé 2,4 millions d’euros pour accélérer son développement, renforcer ses effectifs et poursuivre le développement de ses outils numériques pour le BTP.

Côté foodtech, on note la prise de participation de Coca-Cola European Partners, fonds d’investissement pour l’innovation de Coca-Cola, au capital de la startup Kol. Le service de livraison de vins et spiritueux a ainsi cédé 25% de ses parts au groupe américain, pour un montant non dévoilé.

Autres actualités financières

Mailjet, startup française de l’emailing, annonce son rachat par son concurrent américain Mailgun et Thoma Bravo, société de capital-investissement axée sur le secteur des logiciels et des services technologiques

La startup française IOV (Internet of Values) finalise une ICO de 5,7 millions d’euros

Dans quel projet investir ?

Sylha met en place une carte de paiement citoyenne, sociale, solidaire et indépendante du circuit bancaire classique. C’est aussi un réseau monétique composé d’un terminal de paiement pour le commerçant, d’un réseau informatique reliant des portemonnaie électroniques, d’une vitrine pour les acteurs éthiques et d’une plateforme démocratique pour décider ensemble des projets à développer sur le territoire. À chaque paiement effectué, 60% des frais de transaction sont reversés aux associations locales par décision de l’utilisateur.

Soutenir Sylha sur KissKissBankBank